L’effroyable imposture du 14 juillet

benajamCWAprès les drames du 26 juin 2015 en Isère et en Tunisie, Alain Benajam déclarait sur son compte Facebook :

« Des événements dramatiques viennent de se produire. Ces événements étaient attendus car il importait pour l’impérialisme en déconfiture de continuer à manipuler les masses après le demi-succès de Charlie.

L’impérialisme qui n’a pas d’imagination continue dans sa lancée à utiliser ses propres mercenaires de DAESH pour contrer la révolte qui gronde en France et maintenir la Tunisie sous le boisseau afin d’utiliser ce pays comme plateforme contre l’Algérie.

Pour la France il était important de désamorcer la mobilisation du 14 juillet. (…) »

Alain Benajam, président du réseau Voltaire France et proche de Thierry Meyssan (propagandiste pro-Assad et propagateur des plus ineptes théories du complot) assène ici tous les poncifs du conspirationnisme, présentant des événements dramatiques comme relevant forcément d’un plan machiavélique ourdi en secret par « l’impérialisme » — lequel ? Chacun pourra compléter au gré de ses propres lubies par les adjectifs « américano-sioniste », « franc-maçon », « illuminati », « reptilien sataniste » voire « extra-terrestre ». Rien de bien original jusqu’ici. Mais ce qui est plus étonnant (et amusant), c’est que Benajam affirme (sans rire) que les attentats et les actions commises au nom de « DAESH » auraient répondu à l’objectif de « désamorcer la mobilisation du 14 juillet ». Nous avons déjà évoqué sur notre page Facebook ce prétendu mouvement du 14 juillet, lancé par la secte (« démosophie ») d’un escroc nommé Eric Fiorile, relayé par différents groupes de la fachosphère (Gentils Virus, Cercle des Volontaires…)  — ainsi que par Dieudonné lui-même — et qui ambitionne tout bonnement de renverser l’actuel gouvernement français (voir aussi l’article des Inrocks). Aucune organisation révolutionnaire n’est évidemment associée à cette ridicule mascarade. En revanche, les propos de Benajam confirment l’implication du sinistre réseau Voltaire. Aucun militant ou sympathisant de gauche ne devrait se laisser berner par cette tentative de l’extrême-droite pour rejouer le 6 février 1934 et capter la colère populaire.

2 réflexions au sujet de « L’effroyable imposture du 14 juillet »

  1. l’un des adeptes de Fiorile est venu m’agresser sur Twitter en me demandant pourquoi je refusais la démocratie… C’est un comble ! Pour un mouvement composé en effet de différentes factions complotistes, d’extrême droite et confusionnistes, quenellistes, soraliens (donc nazis) et tuttti quanti… C’est donc cela, la démocratie ? La face sombre de la France ? Je ne savais pas… Mouarfff ! De plus, la personne en question est une responsable du SIEL… CQFD.

  2. La bande du poujado réac Silvain Baron l’un des porte parole du « Mouvement du 14 Juillet » compte sur sa page Face Book faire plusieurs diffusions de tracts dont une « Massive » à Bastille mardi à 14 heures et organiser une « Manifestation » ou plutôt une nouvelle réac pride samedi prochain de République à Bastille avec comme prévision une marseillaise chantée et dédiée la flicaille. On voit tout de suite ou veulent en venir ces « révolutionnaires anti système ».

    Ce n’est ni plus ni moins qu’un nouveau « Jour de colère » qui risque grave la encore de bien puer du bec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *