Entre Lordon et Chouard : « une rupture catégorique et définitive »

Puisque les partisans d’Etienne Chouard (et Chouard lui-même) se sont beaucoup réclamés sur les réseaux des idées de Frédéric Lordon, puisque certains blogs « antifas » veulent également ranger Lordon et Chouard dans le même sac confusionniste, il est peut-être bon de faire savoir ce que l’intéressé en pense vraiment. Voici donc ce que Frédéric Lordon a déclaré au micro de Daniel Mermet le 29 avril 2016 :

Continuer la lecture de Entre Lordon et Chouard : « une rupture catégorique et définitive »

La confusion qui s’étale

Les fascistes et les confusionnistes qui infestent le web et les réseaux sociaux ont de quoi exulter. Non seulement l’apolitisme et le « citoyennisme all inclusive  » qui se sont installés en bonne place dans le mouvement « Nuit Debout » leur ont permis de s’incruster dans des luttes sociales auxquelles ils n’ont jamais pris aucune part, mais ils viennent de recevoir une aide inattendue de la part d’un groupe « antifa ». En effet, dans un très indigeste dossier publié sur un site hébergé sur « antifa.net », Les Enragé-e-s, associés à Veille Extrême, Soliran Paris et Confusionnisme.info, s’efforcent, sous prétexte de s’attaquer à une prétendue « galaxie citoyenniste », de mettre dans le même sac des figures ou organisations de gauche aussi diverses que François Ruffin, Frédéric Lordon, Julien Bayou, Acrimed, Pierre Carles, Ballast, Usul, Bernard Friot, Franck Lepage, Jean-Luc Mélenchon, Gérard Filoche, le couple Pinçon-Charlot, Hervé Kempf, Fakir, Julien Salingue, Eric Hazan, Julien Coupat… et des confusionnistes comme Etienne Chouard, voire des fascistes comme Alain Soral ! La parodie d’affiche qui annonce ce bal de la confusion trouve même le moyen d’inclure Marine Le Pen. En fait, c’est l’intégralité de la gauche opposée au gouvernement Hollande-Valls-Macron qui se retrouve ici amalgamée à l’extrême-droite. Continuer la lecture de La confusion qui s’étale

Ce royaliste nationaliste qui prétend s’incruster dans une lutte sociale

Depuis que Sylvain Baron a été prié fermement par la commission « Accueil et Sérénité » de « Nuit Debout » de ne pas venir perturber le collectif en lutte qui occupe la place de la République, ses défenseurs nationalistes, chouardiens et autres conspirationnistes hurlent à la « censure » contre « la liberté d’expression », comme si la liberté d’expression, c’était pouvoir dire n’importe quoi à n’importe qui à n’importe quel moment en n’importe quel lieu et sans tenir aucun compte du désir des destinataires de recevoir ou pas le message qu’un propagandiste veut leur imposer. Beaucoup arguent aussi sur les réseaux sociaux que Baron ne serait ni fasciste ni d’extrême-droite, qu’il serait même « de gauche », et exigent auprès de ceux qui le nient des preuves du contraire. Continuer la lecture de Ce royaliste nationaliste qui prétend s’incruster dans une lutte sociale

Nuit Debout contre Nuit de boue

Alain Benajam, conspirationniste halluciné dont nous avons déjà eu l’occasion de parler, donne un point de vue fidèle à son personnage via son compte Facebook sur le mouvement « Nuit Debout ». Continuer la lecture de Nuit Debout contre Nuit de boue

Le Medef a pris le contrôle des réseaux gouvernementaux

Sur la page de la pétition en ligne (925 832 signatures au moment où nous écrivons) contre la loi « travail », dite aussi loi « El Khomri », figure une réponse en date du 25 février 2016, signée d’une certaine Myriam El Khomri qui se dit « Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social ». Continuer la lecture de Le Medef a pris le contrôle des réseaux gouvernementaux

Le confusionnisme d’Etienne Chouard, Episode 1

Dans ce petit montage, nous décryptons une interview dans laquelle Chouard, sous prétexte de s’expliquer sur Soral, s’enfonce et raconte n’importe quoi sur Walter Hallstein, l’UE et les nazis en se fondant sur les élucubrations d’Asselineau et d’un certain docteur Rath. Un grand moment de novlangue confusionniste.

Erratum : des internautes nous ont fait remarquer que Chouard avait parlé du « livre » de Rath bien avant la mise en ligne de la vidéo d’Asselineau ; il semblerait donc que Chouard n’ait pas eu besoin d’Asselineau, contrairement à ce que nous laissons entendre, pour tomber dans le même panneau que lui, ce qui ne change rien au fond de l’affaire.

Ariane Walter, moins rouge que brune

Ariane Walter est une blogueuse qui a su se tailler une certaine audience dans les milieux de gauche via ses publications sur son blog Mediapart (délaissé depuis septembre 2014) ou Agoravox (plateforme devenue un repère de conspirationnistes :http://www.streetpress.com/sujet/41152-agoravox-vie-et-mort-d-un-site-de-journalisme-citoyen-a-la-francaise#), ou sur sa page Facebook.  Continuer la lecture de Ariane Walter, moins rouge que brune

Boulevard Voltaire ment

BV
Publicité de Boulevard Voltaire sur Facebook

Le site d’extrême-droite Boulevard Voltaire, condamné récemment pour provocation à la haine envers les musulmans, diffuse sur Facebook des « liens sponsorisés » affichant les slogans « marre des mensonges des médias ? » et « marre des médias du système ? », laissant entendre que Boulevard Voltaire pourrait être une réponse à ces « mensonges » et à ce « système ».

L’imposture est tellement grossière qu’on peut s’étonner que l’extrême-droite s’y aventure, mais les fachos, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît, eût pu dire Audiard. Continuer la lecture de Boulevard Voltaire ment

Cartographie 2015 de l’extrême-droite

Pour mieux se repérer dans la jungle des réseaux d’extrême-droite, voici la nouvelle carte 2015 réalisée par La Horde et REFLEXes.

schema2015site
http://lahorde.samizdat.net/2015/09/28/cartographie-de-lextreme-droite-francaise-mise-a-jour-2015/

La confusion qui s’installe

Essai de dialogue entre gauche réelle (réformiste comme révolutionnaire) et libertaires autour de la question du confusionnisme, et de la meilleure façon de le combattre, notamment sur les réseaux.

Au-delà de ce qui nous [1] a toujours sinon divisés, dans le pire des cas, du moins séparés, nous sommes décidés à maintenant établir un dialogue entre partisans du changement réel effectif. Pas contre nos organisations (pour ceux qui en ont une) ni contre nos idées. Nous avons plutôt décidé d’établir un dialogue contre l’attentisme (qui confine à l’immobilisme), le cloisonnement, l’atomisation et la décomposition qui nous ont vu naître dans une société capitaliste et qui risquent fort, si nous n’y faisons pas attention, de nous y laisser vivre jusqu’à l’épuisement. L’épuisement des ressources humaines, l’épuisement des ressources physiques du caillou sur lequel nous n’avons d’autre choix que de (sur)vivre.

Oui, la question de l’Etat, de la nation, de la souveraineté, de la conquête du pouvoir, de son contrôle ou de sa destruction, de la légalité et de la violence sont des points de clivage à gauche. Ils le sont depuis longtemps, et le resteront sans doute. Continuer la lecture de La confusion qui s’installe